La conduite supervisée avec la voiture familiale

La conduite supervisée avec la voiture familiale

- dansVoiture familiale
30
0
jeune qui conduit avec un accompagnateur

La conduite supervisée n’est pas la même chose que la conduite accompagnée. Cependant, il y a quelques points communs entre les deux. La conduite supervisée peut être effectuée avec la voiture familiale, mais il faut en connaitre les modalités avant de se lancer. Découvrez les détails de la conduite supervisée.

En quoi consiste la conduite supervisée ?

L’étape qui suit le permis AM et la conduite d’un deux-roues est l’épreuve de l’examen du permis de conduire. A la fois théorique et pratique, c’est un moment important qui peut faire peur. La conduite supervisée consiste à choisir une formation qui inclut une phase d’acquisition d’expérience. Après les heures de conduite classique et après avoir réussi l’examen du code de la route, le jeune effectue de la conduite supervisée avant de passer le permis. Le plus souvent, la conduite supervisée est réalisée avec la voiture familiale dans le cadre de trajets communs qui permettent à l’élève de conduire sous la supervision des parents.

Les modalités de la conduite supervisée

Même si sur le papier la conduite supervisée ressemble beaucoup à la conduite accompagnée, elle répond à certaines modalités différentes. Tout d’abord, la conduite supervisée est accessible à partir de 18 ans et non à partir de 16 ans comme la conduite accompagnée. Le jeune doit effectuer 1000 kilomètres et ce dans le temps qu’il souhaite car il n’y a pas de temps minimum. Comme son nom l’indique, la conduite doit être supervisée par un accompagnateur. Celui-ci doit avoir son permis B depuis au moins 5 ans (sans interruption) et il ne doit pas non plus avoir été condamné pour délit. Il faut savoir qu’il est possible d’effectuer les kilomètres de conduite supervisée avec plusieurs accompagnateurs différents, et ce même en dehors du cercle familial, du moment que les accompagnateurs répondent bien aux critères. Un rendez-vous pédagogique est organisé avec l’accompagnateur, le jeune et le moniteur pour assurer une certaine continuité dans la formation. Lorsque la conduite supervisée est réalisée avec la voiture familiale, il faut en avertir son assurance pour bénéficier d’une couverture adaptée.

Les avantages de la conduite supervisée

La conduite supervisée présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cette phase de conduite permet d’acquérir de l’expérience au volant mais surtout de la confiance pour se sentir bien en conduisant une voiture. Elle permet également de bien se préparer à l’examen du permis de conduire et de pratiquer avec des adultes expérimentés. De plus, c’est aussi un bon moyen de renforcer ses connaissances en cas d’échec avant de repasser l’examen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *